La team OptiMiam vêtu de tshirt pokemon go

Notre secret pour faire de Pokémon GO une réussite en marketing local (étude de cas)

Comment avons-nous réussi à baisser notre coût d’acquisition de 80% ? En utilisant Pokémon Go !

Chez OptiMiam, la moyenne d’âge est de 24 ans, du plus âgé au plus jeune, nous avons tous en commun la culture Pokémon des échanges de cartes à la récré et de la Game Boy old school. Depuis l’apparition du phénomène Pokémon Go, nous le suivons et chassons des Pokémons. En voyant les centaines de joueurs dans Central Park, nous nous sommes rendu compte qu’on pouvait l’utiliser comme outil marketing. Nous avons décidé de tester le marketing local avec Pokémon Go un jour après sa sortie en France.

1. Pokémon Go : une opportunité à saisir maintenant

Comme chaque phénomène de mode, l’important est d’y prendre part au bon moment. Pour Pokémon Go, c’est maintenant. Le principe est de parcourir les rues qui vous entourent et d’attraper un maximum de Pokémons grâce à votre smartphone. Pokémon Go, c’est 100 millions de téléchargements dans le monde avant la fin du mois d’août. Chaque jour des centaines de milliers de joueurs parcourent les rues de Paris.

On s’est demandé comment acquérir ces utilisateurs potentiels ? Chez OptiMiam, on propose à des commerçants une application qui leur permet de vendre leurs sur-stocks en fin de journée pour lutter contre le gaspillage. Par exemple, un boulanger qui n’a vendu que 100 sandwichs sur ses 150 produits, peut vendre les 50 restants à prix cassé sur OptiMiam. Nous avons un double objectif, avoir un grand nombre de commerçants mais aussi beaucoup d’utilisateurs proches de ces commerçants. D’après nous, les chasseurs de Pokémons peuvent devenir de véritables chasseurs du gaspi ! Notre idée est de mettre en avant 6 commerçants à l’aide Pokémon Go. En y jouant, on a compris que la réponse se trouvait dans les Pokéstops !

Screen Shot 2016-07-27 at 11.45.18
Exemple de PokéStop

2. Pokéstop : une mine d’or pour attirer des leads/prospects

Les Pokéstops sont des lieux géographiques où les joueurs se rendent pour gagner des bonus de Pokémon Go. Les dresseurs s’y concentrent naturellement pendant quelques minutes. Il est aussi possible d’en attirer plus et de les retenir d’avantage grâce à un « leurre ». Le « leurre » est un module qui attire les Pokémons autour des Pokéstops durant 30 minutes. Si vous avez observé un groupe de jeunes tête baissée sur leur smartphone qui stagnait pendant plus de 10 minutes, c’est qu’il s’agissait certainement d’un « leurre » !

Alors comment s’en servir ? Dans notre cas, on a identifié les Pokéstops proches de nos 6 clients puis avec 1€, nous avons attiré plus de consommateurs en 30 min qu’en une journée ! Pour acheter un « leurre », rendez-vous dans la boutique de l’application Pokémon Go, achetez des pièces puis échangez ces pièces contre des « leurres ». Enfin déposez simplement ces « leurres » sur le Pokéstop le plus proche de votre commerce et attendez qu’il fasse effet.

pokemon_go_map_commercant

3. La stratégie pour convertir des chasseurs en acheteurs

Déposer un « Leurre », c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Grâce aux « leurres », vous venez de leur offrir gratuitement une dizaine de Pokémons, mais maintenant c’est à vous de générer des leads. Gardez en tête que vos futurs clients sont fans de Pokémon. Et pour un fan, quoi de mieux que d’échanger avec quelqu’un qui le comprend et vit la même passion ? Montrez leur votre intérêt pour ce jeu, vivez la même passion en leur offrant par exemple « une promotion Pokémon Go » !

Comme le montre cette photo ci dessous, il n’y a rien de mieux que de mettre en scène vos produits dans l’univers Pokémon. Notre équipe a créé des t-shirts en reprenant l’emblème de Pokémon Pikachu, et en spécifiant « Pokémon offert par OptiMiam ». Cela représente un budget de seulement 25 € pour l’ensemble. Par groupe de deux, nous avons activé les leurres en face de nos commerçants partenaires pour 6 €. Par leurre, nous avons attiré entre 30 et 50 chasseurs. Pendant qu’ils chassaient, nous avons échangé avec eux sur Pokémon et expliqué notre démarche avec OptiMiam. Les résultats de notre test sont impressionnants. Avec un budget de 31 €, nous avons réussi à toucher 200 personnes et générés 130 téléchargements.

pokestop_shop_marketing_local
Du marketing local à l’état pure !

4.Pokémon GO pour marketing local, un véritable canal d’acquisition

Notre action Pokémon GO a dépassé nos espérances. Nous n’aurions jamais pensé réussir à réduire notre coût d’acquisition de 80%.

Notre bilan :

–          Pokémon GO est un véritable canal d’acquisition

–          Plus 150-200 personnes « attirées » sur 6 sites

–          Entre 25 et 50 personnes par site

–          Un retour très positif des « dresseurs » de Pokémon (« très bonne idée marketing », « Merci », « allez vous le refaire ? »)

–          Des passages chez nos commerçants dans l’heure suivant l’opération marketing

–          Coût d’acquisition de 0,24 € = 31 € / 130 (25 € de t-shirts + 6 € de leurres à 1 €)

Plus qu’un jeu, Pokémon Go est un véritable canal d’acquisition.

 

Pendant que beaucoup jouent à Pokémon Go, deux jeunes canadiennes ont réalisé une application anti-gaspi à découvrir ici !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *