Rencontre avec Quentin de la Fédération Française de l’Apéritif, un restaurateur engagé et passionné

Aujourd’hui nous retrouvons Quentin, co-fondateur de la Fédération Française de l’Apéritif, un haut lieu de l’apéro. Son épopée entrepreneuriale a commencé par la création d’un groupe facebook avec ses copains Arnaud et Paul, co-fondateurs de la FFA « au début c’était juste une blague ! On s’est fait la réflexion qu’il existait des fédérations de tout, alors pourquoi pas de l’apéritif ? ».

L’idée a tellement bien marché qu’ils ont voulu continuer l’aventure. Le concept est simple : rassembler dans un lieu unique tous les ingrédients d’un apéro réussi. Une sorte de supérette apéritive, dont tous les produits sont made in France. De l’alcool de qualité aux insectes grillés, en passant par l’incontournable guillotine à saucisson… tout y est.

img_2075

Le partage et la convivialité au cœur de l’apéro

« Ce qu’on voulait vraiment c’est que la FFA soit un lieu de convivialité et de partage, que les gens s’y sentent comme chez eux et échangent tous ensemble autour d’une bonne planche de charcut. » Et c’est réussi ! Ouvert depuis avril 2016 la FFA fait un tabac.

On y retrouve des habitués qui viennent y déjeuner tous les midis comme des petits curieux férus d’apéritifs qui en ont entendu parler et viennent découvrir le concept. « Lors de notre première semaine d’ouverture un mec de Brive la gaillarde a débarqué à 17h… il n’a pas décollé avant la fermeture » raconte Quentin en rigolant « il a acheté un t-shirt et testé toutes les bières en une soirée ! Il est même allé discuter avec des gens dans la rue, dont une jeune femme en roller qui a fini par venir boire des coups. Avec Arnaud et Paul on s’est regardés et on a tous pensé « yes ça marche ! » ».

Un restaurateur engagé contre le gaspillage

Le choix du quartier n’est pas un hasard : « nous voulions un quartier dynamique ; ce qui nous plait beaucoup dans le 10ème c’est le coté cosmopolite et à la fois très populaire. C’est un quartier en pleine mutation » affirme Quentin. Un quartier spécial donc, et où les gens sont réceptifs aux enjeux du gaspillage. Un sujet auquel le fondateur est lui même très sensible « ce qui me tue derrière le gaspillage c’est de perdre tous ces produits de qualité, requièrent de véritables savoirs faire et beaucoup d’énergie à la production. Quand on voit la rareté des ressources aujourd’hui cela n’a aucun sens de gaspiller. Au delà de l’aspect économique, ce qui me dérange le plus c’est de jeter de la nourriture parfaitement comestible. »

À la FFA donc on trie les déchets, on recycle le verre et le carton et on s’éclaire aux LED. Pas de sachets en plastique non plus pour le client.

optimiam, partenaire de la FFA

OptiMiam, la rencontre

La FFA essaye de sensibiliser ses clients à toutes les échelles. Pas étonnant donc que Quentin ait déjà entendu parler d’OptiMiam avant : « j’étais déjà tombé sur le concept sur internet et j’avais trouvé ça très cool ». Il a donc tout de suite été réceptif au discours anti-gaspi. « Le #OO10 c’est parce que vous êtes un peu les James bond de l’anti-gaspi ? » s’est il exclamé quand on lui a présenté le projet. Y’a pas à dire, Quentin, il a tout compris !

L’opération lui a déjà évité de jeter plusieurs de ses délicieux sandwichs tout en faisant découvrir ses produits à de nouveaux clients ravis de consommer responsable tout en se régalant. Les fans d’apéro de France et de navare n’ont donc pas fini de se retrouver dans cet endroit chaleureux pour déguster une petite planche autour d’un bon verre de vin. Santé !

Pour profiter des délicieuses offres de Quentin, téléchargez simplement l’application OptiMiam !

bouton_dl

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *